Plant d’avocatier : comment en planter et cultiver un chez vous ?

L’avocat est l’un des fruits exotiques les plus appréciés des Français. Si vous aussi vous avez envie d’en profiter pendant toute l’année, pourquoi ne pas cultiver un avocatier chez vous ? Voici l’essentiel pour cultiver des plants sains d’avocatiers et profiter de leurs fruits.

Les conditions à réunir pour la culture

green fruit on green leaves
Pour obtenir les résultats que vous escomptez par rapport à votre avocatier, respectez quelques conditions de base. L’avocatier est une plante particulièrement friande de soleil et de températures élevées. Il est donc préférable de le cultiver dans une région au climat chaud, d’opter pour la culture sous serre ou en intérieur.

A découvrir également : Les roses éternelles : Zoom sur ces fleurs naturelles tendance

En moyenne, les plants d’avocatier se plaisent dans les températures comprises dans la fourchette de 18 °C et 20 °C. Pour cette raison, tel que les spécialistes de avocatier.fr le suggèrent, il est recommandé de procéder à la transplantation des noyaux qui ont germé pendant le printemps.

De plus, pour lui assurer une bonne croissance, choisissez de planter votre avocatier dans un sol au pH neutre ou acide. Le substrat dans lequel l’avocatier sera planté doit également être assez drainant pour que l’eau ne stagne pas au niveau des racines.

A lire également : Quelles sont les plantes à privilégier dans votre jardin pour avoir du bon miel ?

Les différentes variétés d’avocats disponibles

L’avocat se décline en près de 150 variétés différentes cultivées un peu partout au tour du monde. Les plus communes et adaptées au climat tempéré européen sont les suivantes :

  • Zucano ;
  • Fuca ;
  • Hass ;
  • Bacon ;
  • et Fuerte.

Chacune de ces espèces a des caractéristiques qui lui sont propres, la rendant plus ou moins facile à cultiver selon la région.

Par exemple, la variété Hass est l’une des plus consommées et cultivées en France. Elle est très appréciée pour la qualité des fruits produits qui distinguent par leur goût caractéristique similaire à celui des noisettes. En dépit de sa sensibilité au gel, cette variété aux fruits à la peau épaisse est résistante aux autres contraintes.

Dans les régions du Sud telles que la Corse, la variété Zutano se laisse également cultiver sans trop de problèmes. Ces arbres sont remarquablement vigoureux et ont une certaine résistance au froid, ce qui permet les récoltes à la mi-décembre.

Les maladies de l’avocatier

Malgré tous les soins qui peuvent lui être apportés, l’avocatier n’en reste pas moins la cible de quelques nuisibles et maladies particulières. Généralement, l’excès d’eau pendant les arrosages a tendance à favoriser l’apparition des champignons responsables des maladies de l’avocatier.

Par exemple, le colletotrichum gloeosporioides provoque le développement de l’anthracnose qui touche de nombreux arbres fruitiers tropicaux. Cette maladie post-récolte provoque le plus souvent des nécroses sombres qui apparaissent sur la peau des fruits.

Pour guérir cette affection de l’avocatier, commencez par arrêter l’irrigation pour limiter l’avancée de l’anthracnose. Par la suite, il suffit d’appliquer des fongicides à base de cuivre comme le soufre et l’oxychlorure de cuivre qui vont attaquer le champignon.

Pensez également à élaguer les feuilles et les branches touchées pour empêcher l’anthracnose d’étouffer les racines. L’avocatier peut aussi être touché par des maladies végétales comme la gale, le flétrissement du laurier, et le mildiou.

Article précédent

Prochain article