Blog post

Des astuces pour produire des pommes de terre nouvelles très tôt en saison

De très nombreux jardiniers produisent leurs propres pommes de terre. C’est souvent un plaisir et une fierté. Ce n’est sans doute pas la production la plus rentable au potager si vous ne disposez pas de trop de surface et si vous n’êtes pas mécanisés. Ceci dit le jardinage est avant tout un plaisir !

Autant la production de pommes de terre de conservation se discute, autant la production de pommes de terre primeur semble incontournable.

La première raison est vraiment le goût. Les pommes de terre primeurs sont récoltées avant maturité et ne supportent ni le transport ni la conservation. Des pommes de terre nouvelles achetée sur le marché ou dans un magasin ont été récoltées la veille (souvent depuis plusieurs jours) et ont subi parfois de nombreuses manipulations et transports.

Une pomme de terre primeur récoltée juste avant sa préparation a un goût réellement différent d’une pomme de terre de 2 ou 3 jours. Pour récolter des pommes de terre nouvelles très tôt en saison je vous conseille les astuces suivantes :

Pommes de terre primeurs cultivées sous serre

Si vous disposez d’une serre vous pouvez semer plus tôt. C’est encore beaucoup mieux si votre serre est chauffée. Il existe des manières économiques de chauffer des serres sans utilisation d’énergie fossile. Je conseille, quand c’est possible de planter une dizaine de pieds de pommes de terre chaque semaine. Vous étalerez ainsi la production et vous diminuerez les risques de gel : les 10 premiers pieds peuvent geler mais peut-être pas les 10 suivants.

La pomme de terre primeur reste peu de temps en serre et votre sol sera disponible rapidement pour d’autres cultures ?

Choisissez des variétés précoces et même très précoces

Les variétés de pommes de terre sont classées selon le nombre de jours nécessaires pour que les tubercules arrivent à maturité. Les variétés les plus précoces arrivent à maturité en moins de 70 jours. Comme vous les récoltez avant maturité vous pouvez commencer vos dégustations parfois souvent moins de 2 mois après plantation.

Ne recherchez pas obligatoirement les variétés les plus gouteuses. Ainsi par exemple, la pomme de terre Ostara est très moyenne au goût lorsqu’elle est mature (c’est mon avis) mais elle est délicieuse en primeur ?

Pour le choix des variétés primeurs, il est très vaste, parlons de Sirtema, Ostara, Chérie, Charlotte, Aminca, Aniel, Belle de Fontenay….

Mettez des feuilles de consoude séchées dans le sillon de plantation :

La pomme de terre est exigeante en potasse. La consoude est riche en potasse ce qui favorisera le rendement. Mais la consoude a un autre avantage, elle accélère le développement et vous récolterez vos précieux tubercules avec quelques jours d’avance. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien. C’est juste une observation.

Ce n’est pas évident, vous devez disposer de feuilles séchées car à l’époque de plantation de vos pommes de terre novelles votre consoude n’aura pas encore de feuilles (loin de là). Vous sécherez quelques feuilles de consoude en été quand il fera beau et que la production de consoude sera au maximum.

Suivez ce lien pour tout savoir sur la consoude : https://www.b-actif.fr/

Plantez des pommes de terre primeurs dès le mois de mars et jusqu’à la fin de l’été.

Ce n’est pas une coutume bien installée. Mais si vous aimez le goût incomparable des pommes de terre nouvelles il suffit d’en planter régulièrement et de récolter avant maturité

La législation ne permet pas de parler de pommes de terre nouvelles après le 15 août mais votre palais, lui, sera content !

 

 

Article précédent

978987d0e3d5f3dc201429b0388af459lllllllllllllllllllllllllllllll