Blog post

Comment alléger une terre argileuse ?

Dans cet article nous vous présentons trois différentes étapes indispensables pour alléger une terre argileuse. Une terre est considérée comme propice à l’agriculture si cette dernière est à 60% composée de sable, 20% d’argile, 10% de calcaire et enfin 10% d’humus. Est donc considérée comme étant argileuse, toute terre dans la quantité d’argile représente 30 à 40% de sa composition totale.

Cependant, il existe un moyen à la portée de tous pour alléger une terre argileuse afin de la rendre beaucoup plus facile à labourer. Pour cela, il faudra procéder à une incorporation d’éléments visant à apporter une amélioration de la terre pour la rendre plus aérée.

La terre argileuse présente des avantages mais également des inconvénients pour y pratiquer du jardinage. Si vous souhaitez réaliser des plantations sur une terre argileuse, le mieux serait de procéder à son traitement afin de la rendre plus allégée en argile.

Comment identifier une terre argileuse ?

Pour identifier une terre argileuse, cette dernière doit présenter les facteurs suivants :

  • La terre est lourde ;
  • La terre se fixe sur les outils mais également sur les pieds en période d’humidité ;
  • La terre est sèche en période sèche.

Un autre moyen pour confirmer qu’une terre est argileuse consiste à former une boule et jetez-là au sol. Si la boule de terre ainsi formée ne se désagrège pas aussi facilement alors vous pouvez considérer ladite terre comme étant argileuse.

Quels sont les avantages et inconvénients d’une terre argileuse ?

Bien que dans certains cas, une terre argileuse peut s’avérer être un inconvénient, sachez qu’elle présente cependant deux principaux avantages à savoir :

  • La terre argileuse a la capacité de retenir l’eau mais aussi les composants fertilisants à la différence d’une terre dite sableuse par exemple.
  • La terre argileuse lorsqu’elle est bien amendée, est d’une fertilité beaucoup plus grande qu’une terre sableuse.

Toutefois, la terre argileuse ne présente pas que des avantages, trouvez ci-dessous les inconvénients de labourer une telle terre :

  • La terre argileuse est très compacte et donc plus difficile à travailler aussi bien en temps sec qu’en temps de pluie ;
  • Elle est imperméable car ne laissant pas couler l’eau aussi facilement ce qui peut dans certains cas laisse pourrir les racines et les végétaux ;
  • La terre argileuse en période de printemps est difficile à réchauffer.

Pourquoi doit-on alléger une terre argileuse ?

Si votre terre est argileuse, inutile de vous alarmer mais cependant si vous souhaitez la rendre plus propice au jardinage, vous devez la traiter pour la rendre plus drainante et plus aérée. Une fois que vous aurez traité cette terre, le sol n’en sera que plus riche la quantité de son humus plus importante.

Etape 1 : travailler la terre

Comme dit plus haut, dans cet article nous allons vous présenter 3 étapes pour rendre une terre moins argileuse. Dans cette première étape, nous conseiller vivement de travailler la terre. Vous ne devrez pas intervenir sur votre terre en temps sec et humide. Vous devrez bêcher votre terre argileuse en automne et laisse ainsi les grosses mottes de terre qui se fractionneront avec le gel.

Vous ne devez pas non plus piétiner votre sol car cela accentue son tassement. Vous devrez placer des planches dessus si vous souhaitez marcher en toute liberté.

Etape 2 : Protection du sol

Pendant la période d’hiver, il est recommandé de ne pas laisser votre terre argileuse ainsi ce qui aurait pour effet de l’exposer à un tassement et à la rendre beaucoup plus compacte encore. Pour protéger votre terre argileuse en hiver, vous allez devoir procéder à sa couverture par une couche de matière organique.

Vous pourrez couvrir votre terre argileuse d’une couche de compost, fumier décomposé, BRF, paille, feuille, copeaux de bois et bien plus encore.

Au printemps, vous allez devoir bêcher la couche organique pour ne pas favoriser la vie microbienne qui pourrait s’y développer.

Etape 3 : Semer des engrais verts

Outre la protection du sol en hiver par une couche organique, vous avez également la possibilité de semer des engrais verts. En semant des engrais verts, vous favoriser ainsi le développement de l’humus et de l’azote. Les engrais verts ainsi semés favorisent la prolifération des vers de terre qui jouent un rôle dans l’aération mais aussi l’enrichissement en humus du sol.

 

Article précédent

Prochain article

b6bc4bb1f10aa6e7b40090a868bef34fjjjjjjjj