Blog post

Devenez jardinier professionnel : comment faire ?

Un jardinier est un professionnel qui intervient à domicile pour effectuer des travaux d’embellissement d’un jardin. Sa mission consiste à effectuer l’entretien, le désherbage, la taille des haies, etc. Il est possible d’exercer le métier de jardinage tout en étant bricoleur. Focus sur les missions d’un jardinier.

Que fait un jardinier professionnel ?

Le jardinier professionnel dispose des compétences et capacités avérées pour réaliser, dans les bonnes conditions, différents travaux de jardinage. Ces principales missions concernent entre autres :

A lire aussi : Comment trouver un bon jardinier paysagiste ?

  • la tonte de la pelouse du jardin
  • la taille des haies débordées
  • la plantation des arbustes
  • le désherbage et le bouturage
  • l’entretien des plantes et arbres fruitiers
  • le bêchage et le nettoyage des extérieurs.

Un jardinier professionnel est tout d’abord un paysagiste, car il ne suffit pas de tailler seulement les herbes. Il est également appelé à effectuer l’aménagement des espaces verts pour rendre un milieu esthétique. Le professionnel jardinier dispose d’un outillage adapté pour réaliser ses missions extérieures. Vous pouvez consulter le guide pour devenir jardinier pour connaître les tâches d’un auto-entrepreneur en jardinage.

Qui est le bricoleur jardinier ?

Le métier de jardinage ne requiert pas forcément un diplôme assermenté ou reconnu. Si vous disposez des compétences en matière d’entretien des espaces verts, vous pouvez vous professionnaliser. Le bricoleur jardinier peut suivre une formation « Ouvrier-paysagiste ». Aussi, il peut acquérir de l’expérience dans le domaine en intervenant dans les services municipaux ou chez des particuliers. Le bricoleur jardinier est sollicité pour effectuer les petits travaux de réaménagement d’espaces verts. Étant un professionnel bricoleur, il intervient avec le minimum d’outils pour réaliser au mieux sa mission.

A lire aussi : Initier les enfants au jardinage

Quelles sont les formations adéquates pour devenir un jardinier professionnel ?

Avant de pouvoir porter la casquette de bricoleur jardinier professionnel, il est conseillé d’acquérir certaines compétences qui rassurent les clients. Bien entendu, aucun diplôme n’est exigé. Néanmoins, avec un CAP en jardinier-paysagiste ou un diplôme équivalent en aménagements paysagers, vous pouvez attirer beaucoup de clients. Hormis les formations classiques, vous pouvez également vous associer à des réseaux de franchise pour collaborer avec des experts en bricolage-jardinage. Vous pouvez contacter ces derniers en consultant leurs sites web.

Qui peut devenir jardin professionnel en bricolage ?

Tout le monde peut devenir bricoleur jardinier, si et seulement si, vous disposez des atouts en aménagement pratique des espaces verts. Aussi, vous devez jouir d’une bonne santé physique. Pour la taille des haies par exemple, une bonne corpulence est indispensable pour venir à bout des travaux. Outre les compétences en matière d’aménagement des espaces verts et les travaux d’entretien, vous devez être en mesure de réaliser :

  • l’éclairage des espaces verts,
  • l’installation d’un système d’arrosage automatique,
  • le dallage d’une partie d’un espace vert,
  • la pose des plates-bandes.

Bien qu’étant un bricoleur jardinier, se professionnaliser est indispensable, nécessaire et vous faire démarquer dans le secteur. Mais votre expertise ne requiert pas forcément la mise à disposition des matériaux nécessaires. Notez à cet effet que pour la réalisation des petits travaux d’intérieur ou d’extérieur, c’est au client de vous fournir l’outillage nécessaire. En bricolage, la perfection n’est toujours pas recherchée. Néanmoins, vous pouvez réaliser un bon travail qui sera agréable aux yeux du client.

Quelles sont les qualités d’un jardinier professionnel ?

Le métier de jardinage vise à rendre beau, à apporter de l’esthétisme à un espace vert. Alors, vous devez avoir un bon sens d’esthétisme, être amoureux de la nature et établir une bonne relation client. Outre ces qualités, il faut ajouter la polyvalence, l’autonomie et la force de proposition pour pouvoir mieux conseiller vos clients. Vous devez alors faire preuve d’imagination pour réaliser un travail de qualité.

Article précédent

Prochain article